La chapelle Notre Dame de Bon Secours a été construite en 1878.

Cette rénovation atypique a fait l’objet d’une longue réflexion : comment s’approprier le volume d’une Chapelle, haut et étroit, tout en lui donnant un aspect chaleureux, en respectant les normes liés au label touristique et à l’accessibilité des personnes à mobilité réduite et … le tout sans dénaturer l’esprit de ce lieu de culte désaffecté depuis les années 60.

Notre architecte nous a proposé de nombreuses maquettes, des dessins en 3D, et grâce à de nombreux échanges, nous avons abouti à un projet fidèle à la sobriété du site que nous souhaitions préserver.

Le volume coiffé par une voûte arrondie a été entièrement restauré; la voute reste visible dans sa totalité. En effet la chambre de l’étage a été aménagée comme une mezzanine pour mettre en valeur la totalité des corniches en staff et souligner leurs courbes par un éclairage indirect.

Les murs intérieurs en chaux chanvre apportent une finition dans l’esprit de leur état d’origine. Le sol est recouvert de dalles en quinconce qui rappellent les pavages des chapelles. Les fenêtres, rénovées à l’identique, ont gardées leurs petits bois. Les portes pleines en bois sont dorénavant complètement vitrées pour offrir une vue vers le potager et les hortensias. Un poêle à granulés assure le chauffage et une présence continue dans la Chapelle. Le garde corps, la main courante, les consoles d’étagères, les tringles à rideaux, le canapé… sont en ferronnerie comme étaient autrefois les « ferrements » devant les autels. Le bénitier en pierre a été replacé à l’entrée du gîte et un prie Dieu a trouvé un nouvel usage dans la chambre. Des draps de lin occultent les ouvertures et quelques couleurs chaudes mettent en valeur les deux lustres dénichés par nos soins.